Catholiques et protestants ensemble

Catholiques et protestants ensemble
CLIQUER ICI POUR VOIR L’ALBUM (Photos Iulian A)
CLIQUER ICI POUR VOIR L’ALBUM 2 (photos: Marie-Reine C)

IMGP5717Un chemin de croix œcuménique a rassemblé Vendredi Saint plus de 250 personnes des paroisses catholiques et protestante de Neudorf et du Port du Rhin.

Ce cheminement fraternel dans les rues du quartier était un véritable acte de foi pour les paroissiens de tous âges. C’était un événement, une première, car les plus anciens n’ont connu que des chemins de croix à l’intérieur des églises et ne se rappellent que des cortèges dans les rues lors de la Fête-Dieu, il y a bien longtemps.

Au départ de la procession depuis le temple protestant, les pasteurs et les prêtres, ont  invité à méditer sur la condamnation à mort de Jésus. A chaque station, l’assemblée a chanté sa dévotion au Christ et le sacrifice de sa vie terrestre sur la croix. L’arrêt à chaque station du chemin de croix a eu lieu à un endroit symbolique du quartier.
Au départ, la lourde croix de chêne a été portée par les pasteurs et les prêtres. Cependant, ils ont été rapidement relayés par des hommes et des femmes, qui voulaient porter cette croix, symbole de liberté, de devoir et d’une nouvelle naissance.
Au collège Louise-Weiss, on a eu une pensée pour les écoliers et les enseignants. Au commissariat de police, on s’est souvenu que l’apprentissage de la vie n’est jamais achevé, à l’église Saint-Aloyse du chagrin d’une maman qui pleure son enfant, à la maison de retraite Sainte-Agnès des personnes qui ont rencontré beaucoup de croix durant leur existence, à la halle au marché des injustices sociales.
Au Scala ont été évoquées les nombreuses victimes des bombardements de Neudorf, à la clinique Sainte-Odile les progrès de la science et a souffrance des malades, à l’école Sainte-Anne l’humilité, la compassion et la patience, chez les soeurs de la Croix le pardon divin et la réconciliation, à l’orphelinat Charles-Frey l’amour de Dieu pour tous les hommes et à l’école de la Ziegelau la création de l’Eglise.
La procession s’est achevée à l’église Saint-Urbain où, dans un grand élan de fraternité, tous se sont donné la main pour former une solide chaîne et chanter la prière universelle du Notre Père.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.